Mesures Covid-19 – autorisations de travail

Dans le cadre des mesures COVID-19 nous vous invitons à transmettre toutes vos questions relatives aux permis de travail, permis unique ou cartes professionnelles à l’adresse mail suivante travail.eco@sprb.brussels.

Vous recevrez une réponse par mail ou, si nécessaire, par téléphone dans les meilleurs délais. (Notez que nos guichets sont fermés.)

Attention : Veuillez introduire vos demandes de permis unique ou de permis de travail de préférence par voie électronique, via l’adresse email précitée.

Toute information ainsi que les formulaires sont disponibles sur notre site web : www.economie-emploi.brussels

Dossier

Vous pouvez nous envoyer votre demande par email (les guichets sont fermés).
Veuillez respecter les éléments suivants :

  • Scannez les documents signés et vérifiez que les scans sont lisibles
  • Enregistrez toutes les annexes au format PDF (un ou plusieurs fichiers)
  • Adresse : travail.eco@sprb.brussels
  • Objet du mail : DEMANDE
  • Joignez les annexes - maximum 20 MB par demande
  • Gardez les documents originaux à disposition
  • Ne veuillez PAS protéger les fichiers PDF à l’aide d’un mote de passe 

Questions

Attention : les guichets au CCN sont fermés jusqu'à nouvel ordre !

Contactez-nous de préférence par email travail.eco@sprb.brussels

Questions fréquemment posées

  • Que faire si mon travailleur se trouve dans l’impossibilité de quitter la Belgique à la fin de l’autorisation de travail ?
    L’Office des étrangers rappelle qu’un ressortissant de pays tiers empêché de quitter la Belgique pour des raisons de forces majeures (quarantaine, annulation d’un vol, fermeture d’une frontière etc) peut demander l’autorisation de prolonger son séjour. Ceci sur base d’un court séjour. Cliquez pour plus d’info... 
  • Est-ce que mon travailleur peut continuer à travailler temporairement le cas échéant ?
    Si par ailleurs toutes les conditions règlementaires sont remplies et si les conditions pour l’occupation d’un travailleur étranger sont respectées, l’employeur peut, sur base du court séjour du travailleur, demander une autorisation d’occupation et un permis de travail B pour une période de maximum 90 jours. Cette autorisation sera limitée à la durée de validité du court séjour avec un maximum de 90 jours. 
  • Que faire en cas de chômage temporaire et son impact sur les barèmes salariaux ?
    Pour autant qu’une motivation claire soit fournie à la demande de renouvellement ou au contrôle annuel des conditions d’occupation, nous serons souples par rapport aux barèmes salariaux annuels, et nous tiendrons compte de la situation exceptionnelle. Certaines pièces justificatives peuvent être ajoutées (attestation ONEM).